Malgré l’institution de l’Etat de siège au Nord-Kivu et en Ituri en début mai 2021, les offensives « de grande envergure » de l’armée congolaise contre les présumés rebelles ougandais d’ADF (Forces démocratiques alliées) présentent encore un bilan inégal. Si l’armée communique beaucoup sur les bastions qu’elle a repris, la menace des ADF persiste et les attaques leurs imputées sont encore nombreuses. Le décompteLire la suite