Pourtant distribuées pour protéger des populations contre la malaria, aujourd’hui les moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée (MILD) servent désormais à autre chose. Cet usage dicté par des superstitions sociales, augmente les risques du paludisme dans plusieurs villes et agglomérations de l’Est de la RDC. Une attitude décriée par lesLire la suite