[Revue de la presse environnementale] : Une pétition contre l’exploration du pétrole dans les Virunga et un million de dollars du crédit carbone pour le Nord-Kivu


Le Mouvement des Jeunes pour la Protection de l’Environnement (MJPE-ASBL) demande au gouvernement de la République démocratique du Congo d’annuler les licences pour les exploitations pétrolières dans le Parc national des Virunga. Pendant ce temps le gouvernement provincial du Nord-Kivu et les communautés locales gagnent plus de 1 millions $ du crédit carbone suite aux projets à impacts environnementaux. Découvrez cette revue de presse du 7 au 13 mars 2022.

D’abord cette page rose : « RDC : deux nouveaux bébés gorilles identifiés dans les Virunga », annonce tv5monde.com. Selon ce média, les rangers ont identifié deux nouveaux bébés gorilles dans le parc des Virunga lors de leur patrouille le mercredi 9 mars 2022. « Il s’agit de Bazirushaka, de la famille Lulengo qui a donné naissance à son deuxième enfant (une femelle) et de Rubiga, de la famille Kabirizi, qui a également accueilli son septième enfant », indique le communiqué de la réserve. Ces naissances ont eu lieu aux mois de janvier et février dans le secteur de Mikeno, où les activités de patrouille et de suivi des familles de gorilles avaient été suspendues fin novembre, en raison d’attaques armées, a indiqué le parc.

Dans la même perspective de la concervation de la nature, au « Nord-Kivu : le gouvernement provincial et les communautés locales gagnent plus de 1 millions $ du crédit carbone suite aux projets à impacts environnementaux », titre desknature.com. Ceci suite aux deux projets à impacts environnementaux initiés par le Fonds mondial pour la Protection de la Nature (WWF) au cours de ces 10 dernières années. « Il s’agit d’abord du projet de reboisement afin de promouvoir le bois comme énergie. Près de 12.000 hectares ont été reboisés pour servir comme banque à bois. Ensuite, il y a le projet “Foyers améliorés” afin de diminuer la consommation du charbon à bois », explique ce desk de actualite.cd dédié aux questions environnementales.

Aussi concernant le Projet intégré REDD+/MBKIS, « le ministre provincial de l’environnement du Kasaï Central palpe du doigt les efforts d’afforestation et d’agroforesterie des prestataires », indique desknature.com. Dans le territoire de Demba, par exemple, les forêts s’installent progressivement avec l’acacia auriculiformis et l’acacia mangium.

Pétition contre l’exploration du pétrole dans les Virunga

Le Mouvement des Jeunes pour la Protection de l’Environnement (MJPE-ASBL) ont saisi le Président de la République, Félix Tshisekedi, la Vice-Première ministre en charge de l’Environnement et Développement durable, Ève Bazaïba, ainsi le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu pour demander l’annulation des licences d’exploration dans le Parc national des Virunga octroyées à certaines entreprises.

« Cette pétition a été initiée en marge de la sortie de la troisième partie du rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat le 28 février 2022 », précise environews-rdc.org. Pour ces jeunes, le projet d’exploitation dans une aire protégée met  à mal les efforts du pays  à protéger ce patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture. « Les initiateurs de cette pétition renseignent par ailleurs que les communautés riveraines ainsi que les sociétés civiles locales s’opposent à ces activités qui contribuent à la déforestation, l’insécurité, la pollution, la destruction des moyens des subsistances et le dérèglement climatique », indique ce média thématique sur l’environnement en RDC.

Engagement des femmes contre le réchauffement climatique

Lors de la célébration de la journée du 08 mars, en territoire de Lubero, les femmes se sont engagées pour lutter contre le changement climatique. « C’est une journée de réflexion sur l’environnement et le changement climatique. La femme a une très grande charge dans ce sens. Planter des arbres fruitiers dans son jardin est une des bonnes pratiques dans la lutte contre le réchauffement climatique », indique naturelcd.net.

En ce mois de Mars, environews-rdc.com peint l’image de Fanny Menga, qui déterminée à laisser sa touche de la communication environnementale en RDC. Elle est « parmi les précurseurs de la communication environnementale en RDC », décrit ce média. Passionnée de l’environnement, elle souhaite qu’au niveau des écoles et centres de formations des enseignements soient intégrées des questions environnementales pour favoriser un avenir radieux et un bien-être collectif de l’homme et de tout ce qui l’entoure.

Umbo Salama


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *