Petit dictionnaire de « Cha Bubo » une langue vernaculaire de Butembo


Butembo, est une ville réputée pour les transactions commerciales qui s’y font. Elle est située en province du Nord-Kivu, à l’Est de la République Démocratique du Congo. On l’appelle affectueusement appelée « Bubo ». Si le Kiyira (langue de la tribu Yira), peuple majoritaire dans la région de Beni-Lubero est principalement parlé dans la vie courante, les habitants de cette ville ont également un langage propre à eux : un mélange de français avec l’anglais, le lingala et le Kiyira : la fameuse langue « Cha Bubo ». Voici quelques concepts de cette langue.

Rero

Le mot « rero » est utilisé partout. Ici, vous attendez des phrases comme « Rero ! Aujourd’hui il ne va pas pleuvoir ! » En écoutant, vous pensez que les gens prononcent mal le chiffre « zéro ». « Rero se dit lorsqu’on est étonné par une chose. Le mot signifie aussi « cette fois-ci ».

Zoù

C’est une adaptation du mot français «  ». On l’utilise pour faire la liaison quand le mot qui précède « où » finit par un « ». Par exemple : « Anaenda z’où ? » Traduisez en français : « Il part z’où ? ».

Wayere

Ce mot veut dire « menteur », mais il est souvent pris avec euphémisme quand c’est entre personnes proches. On l’utilise aussi pour parler de ceux qui ne tiennent pas leur parole, des imposteurs et des magouilleurs.

Ana dié

Mélange de swahili et d’une adaptation qui signifie « il part ». Cette expression « ana dié », se dit d’une personne qui part. En effet, certains l’utilisent dans le sens du verbe anglais « to die », pour dire « mourir ». Cependant, parlant d’une dépouille mortelle, ils peuvent dire « ana dayé », pour dire que la personne est morte ou qu’elle est en train de mourir. Couramment, « ana die » signifie « aller » ou « partir ».

Ku looka

C’est un mélange de swahili et d’anglais ou de lingala. Il signifie « chercher ». Ce mot viendrait du verbe anglais « to look for » ou alors « ko luka » en lingala qui veulent tous les deux dire « chercher ». « Una looka quoi ? », dans cette question, le swahili, l’adaptation anglaise, et le français interviennent dans une même phrase. « Una » en français « tu » ; « looka » (chercher).  Traduction : « Que cherches-tu ? ».

Tao

C’est une déformation du mot anglais « town » ou « ville » en français. « Tao » se dit pour indiquer le lieu où les transactions commerciales se font, mais aussi où les bureaux d’agences et d’organisations se trouvent. C’est un peu le centre-ville ou le centre-commercial.

Brique ou million

Ces deux mots veulent simplement dire « 1000 francs congolais ». Les mots « million » et « brique » sont surtout utilisés par les chauffeurs et les conducteurs de motos-taxis. Ils sont également employés par les commerçantsEn effet, à Butembo soyez prudents quand on vous dit que la note est d’une « brique » de monnaie ou d’un « million » pour un service. N’allez pas donner au-delà de 1000 francs congolais.

Umbo Salama


13 commentaires

    1. Le ” Cha Bubo” nécessite une étude linguistique. Je m’imagine la beauté d’un corpus tiré cette langue qu’on dirait mixte

  1. Merci umbo Salama ,Nina sepela danjé kuyoka tena cha bubo. En tout cas nina linga sana. indibwa apa d’égo batu ba trop abayokake saa tuko na chi loba njo banakuaka n’a rire ka Ku kamwa saa bana voir gisi tuko na loba. Banaonaka ibwa rero iyi ni chi chinois basi

  2. Bien, mrc mrc frère: malgré ni via kidogo pale, mais dictionnaire ya cha bubo nikomo via trop sana; faut tuna i vumisha danger va djo….



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *